Questions concernant les types et méthodes de la plongée

Qu'est-ce que cela signifie lorsqu'il est dit que je dois observer les « directives des fédérations internationalement reconnues » ? Quelles sont ces fédérations ? Dois-je être membre d'une de ces fédérations ?

Cette formulation tient au fait que ce n'est pas aqua med, ni une assurance qui peut fixer les règles applicables à la plongée. C'est la tâche des fédérations de formation qui s'en chargent avec un grand succès depuis des décennies dans le cadre de l'autorégulation de la plongée comme discipline sportive – pour la sécurité de tous les plongeurs et pour prévenir largement les interventions de l'Etat. Ces règles évoluent de surcroît au fil du temps. Par la formulation mentionnée ci-dessus, les conditions d’assurance sont toujours automatiquement à jour – en concordance avec les normes des fédérations. Parallèlement, les formes de plongée vraiment extrêmes (p. ex. 80 m à l'air ou une PO2 de 2,0 bar) sont ainsi exclues, ce qui est dans l'intérêt de la communauté des assurés afin que certains qui ont un goût du risque extrêmement prononcé ne fassent pas grimper les primes d'assurance pour tous les assurés.

Les « fédérations internationalement reconnues » sont toutes les fédérations rattachées à l'EUF (Fédération européenne de Plongée/www.eufcertification. org), à la CMAS (www.cmas.org) et au WRSTC/RSTC (www.wrstc.com). Ces trois organisations regroupent pratiquement toutes les grandes fédérations existant à travers le monde, entre autres PADI et SSI. Les programmes de plongée en apnée/plongée libre et plongée tech de ces fédérations relèvent également de la règlementation citée, au même titre que les dépendances tech de ces fédérations et les fédérations qui ont des accords d'équivalence avec cellesci, dans le cadre précisément de ces accords.

Pour pouvoir se référer aux normes d'une fédération, il n'est pas nécessaire de posséder un brevet de cette fédération, ni d'en être membre. (Exception : pour la plongée technique, une formation justifiable est nécessaire !)

Est-ce nécessaire d'avoir un brevet pour la validité de la dive card ?

Dans les conditions d'assurance, une formation justifiable n'est exigée explicitement que pour la plongée technique, c'est-à-dire pour les séances de plongée dans desquelles on utilise des gaz respiratoires autres que l'air comprimé ou l'air enrichi en oxygène (nitrox) (assurance contre les accidents de plongée 4.1.2.3).

Les séances de plongée au cours desquelles les recommandations des fédérations de plongée de loisirs internationalement reconnues ne sont pas respectées, intentionnellement ou par négligence grave, sont toutefois exclues (assurance contre les accidents de plongée 4.1.2.1).

Même si aucun brevet n'est explicitement exigé p. ex. pour la plongée en solitaire, la plongée en grotte ou la plongée en combinaison étanche, nous recommandons fondamentalement de ne plonger qu'en fonction de son niveau de formation ou d'expérience.

Existe-t-il une limite de profondeur chez aqua med ?

Non. Ni nous, ni nos partenaires assureurs ne sommes en mesure de définir des règles pour la pratique de la plongée ! Cela est le rôle des fédérations de plongée responsables de la formation. C'est sur leurs règles que nous basons nos conditions d'assurance. De cette façon, nos conditions sont automatiquement à jour, même lorsque les standards des fédérations sont actualisés. Simultanément, des formes extrêmes de plongée (par exemple, la plongée à 80m avec oxygène ou une PO2 de 2 bars) sont ainsi exclues.

Jusqu'à quelle profondeur ai-je le droit de plongée avec une dive card ?
Les limites de profondeur divergent bien sûr selon la formation : la limite pour la plongée sportive se situe en général à 40m, mais un plongeur technique peut sans problème plonger plus en profondeur avec un mélange Trimix. Dans l'intérêt de ta propre sécurité et santé, nous te conseillons de t'en tenir à la formation que tu as reçue. Les fédérations de plongée internationalement reconnues définissent, malgré quelques légères divergences, un cadre de limite de profondeur pour plonger en sécurité. Tant que tu plonges dans ce cadre, tu es entièrement couvert par ta dive card.

Que se passe-t-il si je plonge quand même plus bas ?
Bien sûr, il se peut parfois que l'on descende plus bas par mégarde, que l'on plonge pour récupérer un appareil photo qui s'échappe ou que l'on ne fasse pas attention à sa profondeur. Si une limite de profondeur de 40m s'applique, et que tu la dépasses, tu n'es pas automatiquement exclu de la couverture d'assurance. C'est la négligence grave ou préméditée des règles de plongée qui compromet ta couverture d'assurance.
Nous, aqua med, faisons clairement le choix d'une plongée sûre et conforme aux règles. Pose-toi s'il-te-plaît la questions suivante : à quoi cela me sert-il d'être assuré, si je mets ma santé en danger en plongeant de façon imprudente ?

Quand est-ce qu'une session de plongée est associée à de la « négligence grave » ?
En cas de doute, c'est une expertise externe qui se chargera de déterminer où se situe la limite à la négligence grave. Le jugement se fondera sur différents facteurs tels que ta formation et ton expérience, mais aussi le contexte local et les conditions réelles de la session de plongée.

En résumé
En tant qu'entreprise médicale, ta santé nous tient très à cœur ! Pour faire face à d'éventuels dangers lors de la plongée, une formation adéquate est nécessaire et utile. Toute personne qui plonge selon les règles définies par les fédérations de plongée internationalement reconnues, est assurée de façon optimale par la dive card. Les plongeurs inconscients des risques ou qui sont à la recherche du danger, ne sont pas à la bonne adresse chez nous !

Suis-je couvert par la dive card lorsque je fais de la plongée en solitaire ?

Oui, la plongée en solitaire est fondamentalement couverte au titre d’opération de plongée.

Les conditions d’assurance signalent néanmoins que la couverture d’assurance est exclue lorsque les recommandations des fédérations de plongée de loisirs internationalement reconnues ne sont pas respectées, intentionnellement ou par négligence grave. Ces recommandations portent en priorité sur les équipements complémentaires emportés, la bouée de signalisation ou le support en surface. Tu peux te renseigner auprès de ta fédération de plongée pour savoir quelles sont les normes et directives concrètes.
 
Nous recommandons en tout cas d’effectuer un cours de plongée en solitaire.

Suis-je couvert par la dive card dans les cas de plongée technique ?

La plongée technique est fondamentalement couverte par la dive card.

Les conditions d’assurance (section 3, 4.1.2.3.) exigent néanmoins une formation justifiable et signalent que la couverture d’assurance est exclue lorsque «les recommandations des fédérations de plongée de loisirs internationalement reconnues… ne sont pas respectées, intentionnellement ou par négligence grave» (section 3, 4.1.2.1.). Tu peux te renseigner auprès de ta fédération de plongée pour savoir quelles sont les normes et directives concrètes.

Cette formulation tient au fait que ce n’est pas aqua med, ni une assurance qui peut fixer les règles applicables à la plongée. C’est la tâche des fédérations de formation qui s’en chargent avec un grand succès depuis des décennies dans le cadre de l’autorégulation de la plongée comme discipline sportive – pour la sécurité de tous les plongeurs et pour prévenir largement les interventions de l’Etat. Ces règles évoluent de surcroît au fil du temps. Par la formulation mentionnée ci-dessus, les conditions d’assurance sont toujours automatiquement à jour – en concordance avec les normes des fédérations. Parallèlement, les formes de plongée vraiment extrêmes (p. ex. 80 m à l’air ou une PO2 de 2,0 bar) sont ainsi exclues, ce qui est dans l’intérêt de la communauté des assurés afin que certains ayant un goût du risque extrêmement prononcé ne fassent pas grimper les primes d’assurance pour tous les assurés.

Suis-je couvert si j'ai monté moi-même mon équipement (p.ex. niveau 1 et 2) ? Aussi s'il n'a pas d'agrément CE ?

Les conditions d'assurance ne prescrivent pas de certification de l'équipement. Nous considérons toutefois instamment une certification (CE) du matériel de plongée comme judicieux pour ta propre sécurité et recommandons d'observer les instructions des fabricants. Le mieux est de demander directement au fabricant si les composants que tu utilises sont techniquement compatibles.